LES COLLABORATIONS ARTISTIQUES

 

Les Collaborations artistiques

Pascal Charrier / Guitare / Création de la bande son d'IMPERMANENCE, de TRAVERSÉES/FRAGMENTS et ANYWHERE

© Florence Ducommun

 Pascal CHARRIER, a étudié la musique à l’Imfp de Salon de Provence puis auprès d’Alain Soler, au CMDL (centre des musiques Didier Lockwood) et au conservatoire d’Avignon ou il a obtenu un premier prix de groupe. Il a également obtenu le prix du meilleur soliste au tremplin jazz de Porquerolles en 2008. Guitariste Leader du groupe Kami Quintet, il a écrit la musique des deux albums « Les Forces du mouvement » et « Human Spirals » ( label / AJMI Séries), et s’est produit sur de nombreuses scènes en France et à lʼétranger ( NYC). Co- leader du quartet « Freedom Songs » depuis 2013. Ses collaborations : Julien Soro, Rafaël Koerner, Bastien Ballaz, Guillaume Ruelland, Florent Corbou, Fantazio, Émilie Lesbros, Véronique Mula, Julien Tamisier, Stéphane Payen, , Robin Fincker, Sylvain Darrifourcq, Frédéric Bargeon Briet, Malik Mezzadri (Magic Malik), Mark Guiliana, Thomas Bourgeois, Maria Simoglu….

Stéphanie Farison / Regard extérieur, et dramaturge sur les spectacles TRAVERSÉES et IMPERMANENCE

SG102278 copieAu CNSAD (promotion 2000), Stéphanie Farison suit, entre autres, l’enseignement de Dominique Valadié et Jacques Lassalle. Au théâtre, elle travaille notamment auprès de Joël Jouanneau, Sylvain Maurice, Charles Tordjman, Robert Cantarella, Frédéric Fisbach, Julie Brochen, Vivianne Théophilides, Michel Dydim, Alain Françon, Madeleine Louarn, Anne Margrit Leclerc, Fréderique Mainguant. Intéressée par la danse, elle a suivi des stages avec Georges Appaix et participe en 2006 à la création Set de François Raffinot. Elle travaille avec les marionnettistes, Cyril Bourgois et Elise Vigneron. Diplômée d’Etat, elle dirige des ateliers de pratiques théâtrales dans des lycées et dans des écoles de la marionnette. Formée aux techniques du son au CFPTS elle assure plusieurs régies son.

Uta Gebert / Regard extérieur sur ANYWHERE

 Uta copieUta Gebert s’est formée à l’Ecole de Théâtre « Ernst Busch » de Berlin et à l`Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette à Charleville-Mézières. De 2001 à 2007 elle a participé à plusieurs productions de Roman Paska. Dans son travail solo, la parole s’efface pour laisser place à des images énigmatiques très épurées. Elle cultive une sobriété de la narration et s’applique à un minimalisme, une épure d’une gestuelle très précise. Dans un espace confiné entre la vie et la mort, elle invente avec une grande sensibilité et une profonde empathie son propre univers. Pour elle la marionnette implique une autre temporalité de vie dans l’espace théâtral. Cette lenteur volontaire permet au spectateur de laisser errer son imaginaire. A travers des images associatives, elle développe un théâtre ténu et poétique

Emilie Lesbros / Chant / Création de la bande son d'IMPERMANENCE, et de TRAVERSÉES/FRAGMENTS

Emilie-Lesbros-nb-©-Vincent-DucarnePar ses expériences atypiques, la chanteuse Emilie Lesbros rend mouvantes les frontières existant entre musiques improvisées, jazz, rock expérimental et musiques contemporaines. Sa rencontre avec le contrebassiste Barre Phillips, avec lequel elle travaille depuis 2002 (trio avec Lionel Garcin, et collectif E.M.I.R), la conduit à explorer en profondeur le champ des musiques improvisées. Emilie Lesbros a été durant plusieurs années la chanteuse du groupe de rock Rosa (album The Gift). Elle se consacre en parallèle à des concerts et performances en solo depuis 2005. Son disque solo « Attraction Terrestre » (DFragment Music / L’Autre Distribution) paru en 2011, l’ancre définitivement dans une mouvance inclassable où elle peut bouleverser avec jubilation les règles esthétiques et stylistiques, pour y répandre son univers singulier. Elle est aujourd’hui la chanteuse des groupes Single Room – pop déstructurée avec Julia Kent au violoncelle et Rafa‑ëlle Rinaudo à la harpe électrique – Speaking Tube – Frantz Loriot au violon alto, et Pascal Niggenkemper à la contrebasse pour un projet mêlant l’improvisation au rock et a la poésie révolutionnaire. Elle participe à de nombreux projets de création et d’improvisation aux côtés de Barre Phillips, Raymond Boni, Daunik Lazro, Xavier Charles, Eve Risser, David Allen, Catherine Jauniaux, Frantz Loriot, Sarah Bernstein, Franck Gratkowski, Héléne Breschand, Hasse Poulsen, Sabir Mateen… Elle a collaboré également avec des compagnies de danse et de théâtre contemporains ; Geneviève Sorin, Giorgio Rossi, L’Orpheline est une Epine dans le Pied, et Archaos pour ce qui est du nouveau cirque.

Aurélie Morin / Regard extérieure sur les spectacles TRAVERSÉES et IMPERMANENCE

Aurélie Morin1Dans le cadre de ses études générales, Aurélie Morin bénéficie d’un enseignement artistique au conservatoire de Caen: danse classique, contemporaine, et chant.
Admise à l’école de danse P.A.R.T.S (Bruxelles), dirigée par Anne Teresa de Keersmaeker, elle rencontre Fernand Shirren, entre autres Maître de rythme et participe ainsi à la recréation de « Rythmes pour bouches », pièce pour quatre voix de Fernand Shirren, présentée à l’Opéra de La Monnaie à Bruxelles. Sa formation se poursuit en danse au CND à Paris. (auprès d’Elsa Wolliaston, Marion Ballester, Masaki Iwana et Will Swanson.)
En 1999, elle intègre ainsi l’ESNAM (Ecole supérieure nationale des arts de la marionnette) à Charleville Mézières. En 2002, à l’issue de l’ESNAM, le Théâtre du Fust coproduit une première création en partenariat avec le Théâtre de la Marionnette à Paris et dans le cadre d’un accompagnement de jeunes artistes : « Petites Migrations » (spectacle de théâtre d’ombres et d’images), premier spectacle de la compagnie du Théâtre de Nuit.
2005, 2007, 2008, 2010, 2013 : des pièces voient le jour, « Perpetuum Mobile », « Mystoires », « Ô », « La Loba », « L’enfant de la haute mer ».

Julien Tamisier / Piano, claviers / Création de la bande son d'IMPERMANENCE et ANYWHERE

10320901_250949621773526_827911804920563221_o Il mène depuis 1998 un travail de recherche musicale avec le scénariste et chanteur Jean Pol Fargeau (scénariste de Claire Denis, de Léos Carax notamment), avec qui il teste diverses formes de rapport texte / musique. (« Léal » à la Scène national le Volcan au Havre en 1999, « IWC », fiction France-Culture en 2002 avec le comédien Yann Colette, « Act3 » en 2003).
Il se produit aussi sur la scène jazz et musique improvisée avec des musiciens comme Serge Lazarevitch, Eric Barret, André Villéger, Akosh S. Fantazio, Jeane Added. Membre fondateur du groupe Melc (Gildas Etevenard, Gilles Coronado Denis Jones), il participe aussi au collectif Phosphène avec qui il enregistre deux albums, il se produit par ailleurs sur la scène chanson française avec Oshen (première partie de Bénabar, Brigitte Fontaine, Miro, Alain Bashung. Jacques Higelin, AnaÏs…). Il enregistre le 2ème album au Studio Acousti avec Vincent Ségal, Cyril Atef, Jeffrey Boudreaux, DJ Shalom.
Professeur d’enseignement artistique musiques actuelles, il enseigne notamment à l’Ecole Nationale de Musique d’Avignon et coordonne le département Jazz Musiques Actuelles. 

Benoît Vreux / Dramaturge sur le spectacle ANYWHERE

Benoit 2015-2 copie Benoit Vreux dirige le Centre des Arts scéniques, structure d’insertion professionnelle des comédiens formés dans les écoles de la Fédération Wallonie Bruxelles et le Centre International de Formation en Arts du Spectacle (CIFAS), structure de post-formation active dans le domaine des arts vivants. Il est également professeur de dramaturgie à l’école de régie de la Fabrique de Théâtre (Frameries). Benoit Vreux donne régulièrement des conférences et publie des articles sur la pratique artistique, les conditions sociales de l’artiste et les politiques culturelles. Il est rédacteur en chef de la revue numérique Klaxon, spécialisée dans l’art vivant dans l’espace public.